mardi 4 novembre 2008

« Change has come to America »


Ce soir, peu après que j'aie commencé une nouvelle pelote de laine bleue pour l'écharpe que je tricote, une page s'est tournée dans l'histoire des Etats-Unis. Après huit ans de Busherie, on laisse enfin la place au changement.

Le bouillonnement était à son comble, ces derniers jours, sur mon campus profondément démocrate – nous avons même eu un mail nous demandant de respecter les quelques malheureux Républicains qui en ont apparemment pas mal bavé.

Toute la journée a été colorée de t-shirts, de pins et de casquettes Obama, d'autocollants « I voted today », de Starbucks et de Ben&Jerry's offerts aux votants.

Et ce soir, dans une grande salle, devant un écran géant, une bonne centaine d'étudiants attendait avec anxiété, criant les chiffres du décompte des fermetures des bureaux de vote, hurlant de joie pendant plus de dix minutes ininterrompues à onze heures, quand les votes d'Obama ont dépassé la fatidique somme de 270.

Alors qu'est-ce que je ressens? La sensation que le vent a tourné. Que le stéréotype du stupide cowboy Bushisant d'il y a quatre et huit ans s'est estompé. Que les gens ont voulu croire, donner une chance, essayer d'avancer. Que les choses vont enfin, peut-être, commencer à changer.

Le titre est du beau discours de Barack, la photo du Monde.

2 commentaires:

Nelly a dit…

alor tu le trouve civilisé lui aussi?
if u know what i mean ;)
xoxo

Ana a dit…

Loooool bah vas-y dis tout de suite que je suis raciste !
ah ah ah
j'espère que tout va bien pour toi!
bisouus